fbpx

Comment savoir si son chat boit assez ?

Un chat blanc et gris boit au robinet

Comment savoir si son chat boit assez ?

Discret par nature, capable de trouver de l’eau dans la moindre flaque ou soucoupe de pot de fleur, consommateur de robinet qui fuit ou que l’humain laisse couler, le chat a l’art de boire partout “sauf” dans sa gamelle.

Il peut donc être un peu difficile d’estimer la quantité d’eau qu’il avale chaque jour, et vérifier qu’il boit assez.

On vous l’a dit, le chat peut facilement se déshydrater. C’est un animal aux origines africaines, semi-désertiques, habitué à trouver l’eau dont il a besoin dans sa nourriture et à boire très peu. Or l’alimentation que nous lui donnons quand on le nourrit avec des croquettes. Elles ne contiennent que 10% d’eau, contre 70 à 80% pour les nourritures humides “naturelles”.

Quelle quantité doit-il boire chaque jour ?

Pour un chat adulte, on considère qu’un chat en bonne santé doit boire en moyenne, 40 à 60 ml d’eau par jour et par kilo de poids. Pour un chat moyen, cela veut dire 200 ml d’eau par jour. Une petite bouteille d’eau minérale, ce qui représente quand même un gros volume, pour un animal de 4 kilos ! S’il fait chaud, cette quantité peut facilement doubler et monter jusqu’à 100 ml d’eau par kg par jour.

Comme pour sa nourriture, le chat va s’abreuver souvent en petites quantités. Il boit en faisant remonter l’eau dans sa gueule dans les aspérités de sa langue. Quand il a très soif, c’est bruyant… et très mignon !

Contrôler sa consommation

On peut mesurer la quantité d’eau dans la gamelle, mais cela reste indicatif.

On peut aussi surveiller l’état de son chat : il faut vérifier le « pli de peau ». Vous devez pincer légèrement la peau de votre animal. Si la peau revient à sa place initiale immédiatement, votre chat n’est pas déshydraté. Si le « pli de peau » persiste pendant quelques secondes, la déshydratation commence. Parfois le « pli de peau » persiste plus longtemps et même ne disparaît pas sans intervention, votre animal est alors très déshydraté. A ce stade, la déshydratation est aussi marquée par des yeux plus enfoncés.

Chat en train de boire dans un bassin dans un jardin
Je bois où je veux, comme je veux !

 

L’impact de la déshydration

En dehors du poli rêche, la déshydratation peut entraîner des calculs rénaux et des infections urinaires, qui peuvent être aggravés par les croquettes, d’ailleurs.

Comme chez l’humain, la déshydratation extrême du chat, suite à un coup de chaleur, peut entraîner la mort. Mais sur le long terme, la déshydratation constante du chat est tout aussi dangereuse.

Et si le chat boit “trop” ?

C’est un signe de maladie. On répète, un chat a tendance à boire peu. S’il boit beaucoup, c’est qu’il a une maladie. En particulier :

  • un diabète
  • une insuffisance rénale
  • une hyperthyroïdie
  • une insuffisance hépatique

Dans les deux cas, des solutions existent. Mais il est important de déceler et d’identifier le problème, donc de consulter un vétérinaire si votre chat boit beaucoup. Vous vous en apercevrez parce qu’il urinera aussi plus que d’habitude !

L’insuffisance rénale chez le chat

Qu’elle soit aiguë ou chronique, l’insuffisance rénale est une pathologie qui augmente la soif chez le chat. La forme aiguë se déclare de façon soudaine quel que soit l’âge de l’animal, tandis que la forme chronique s’installe insidieusement et entraîne une dégradation irrémédiable des reins.

Le chat qui souffre d’insuffisance rénale chronique boit et urine beaucoup, a moins d’appétit, souffre de diarrhées et est régulièrement pris de vomissements. En peu de temps, il perd du poids et devient de plus en plus faible. Il finit par être anémié. Cette pathologie touche surtout le chat âgé.

On ne peut pas la guérir , mais on peut pallier ses effets avec un traitement adapté. On va chercher à ralentir l’évolution de la maladie, à adapter le régime du chat pour que les reins ne soient pas trop sollicités. Dans les cas graves, on peut faire des dialyses, voir opérer le chat, mais il faut aussi se poser la question de son bien-être et de sa qualité de vie.

Vivre avec un chat diabétique

A l’inverse, le diabète du chat est réversible quand il est correctement pris en charge. Pour tout savoir sur ce sujet, voici une page qui résume bien la problématique et un groupe Facebook.

 

 
 

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× Comment puis-je vous aider ? Available from 10:30 to 20:00